Le Fonds et ses « amis »

Bernard Guy GrandLe Fonds français pour l’alimentation et la santé a donc vu le jour et lancé ses premières actions de recherche et de débats, amplifiant celles que depuis plus de 30 ans l’IFN avait initiées, en particulier parce que son statut, proche de celui d’une fondation, lui a permis de se doter d’un budget nettement plus conséquent (84 entreprises sont engagées dans son financement) et d’une administration plus efficace.

Ceux qui comme nous ont animé pendant très longtemps la vie de l’IFN ont fait plus qu’accompagner la création du Fonds qui redeviendra peut-être un jour une fondation. C’est bien sur parce que les principes majeurs qui gouvernaient l’IFN ont été préservés : parité entreprises-scientifiques du secteur public dans tous les organes décisionnels ou consultatifs et indépendance des actions fondées sur des données scientifiques.

Une différence cependant, et non des moindres, avec l’IFN : les obligations statutaires qui structurent les fondations (et le Fonds) ne permettaient pas aux acteurs de la nutrition, privés comme publics, d’en être membres, de participer à des assemblées générales et de désigner les administrateurs ; pourtant cette participation active apparaît comme une ouverture indispensable vers « la base » ; l’IFN comportait en effet 408 membres actifs ou associés issus pour de la plupart des secteurs importants de la nutrition.

C’est pourquoi a été créée l’Association des amis du Fonds français pour l’alimentation et la santé, avec un statut d’association loi de 1901. Elle est ouverte de droit à tous ceux qui étaient membres de l’Institut et bien sûr aussi à tous ceux que son conseil d’administration acceptera selon une procédure dérivée de celle de l’IFN.

Le rôle de l’Association des amis n’est pas mince puisqu’il lui reviendra de désigner les membres du conseil d’administration et des pôles recherche, action et débat du Fonds.

Une lettre du directeur général sera adressée sous peu à tous les membres de l’IFN pour leur préciser les avantages qu’ils tireront de leur participation à l’Association des amis en échange d’une cotisation minime.

La première Assemblée générale aura lieu le 14 novembre au CIRAD à 14h30.

Venez-y nombreux, c’est important.

Bernard Guy-Grand – Ancien vice-président de l’IFN

Les commentaires sont fermés.