Impact d’une « fat tax » sur le comportement d’achats des ménages français

Compte tenu des répercussions économiques du développement de l’obésité, les pouvoirs publics tentent d’infléchir les comportements alimentaires. Parmi les mesures envisagées, l’introduction d’une « fat tax » consisterait à taxer les aliments à fortes teneurs en calories, en graisses et en sucres. Une équipe de recherche de l’unité ALISS de l’Inra d’Ivry-sur-Seine a fait le point sur l’impact qu’aurait une telle mesure sur le comportement d’achat des ménages français.

Pour en savoir plus

Les commentaires sont fermés.