Des orientations précisées pour le Fonds français pour l’alimentation et la santé

Daniel Nairaud, Directeur général

A l’occasion d’un séminaire organisé début septembre, les membres du conseil d’administration, du conseil scientifique et les coresponsables des pôles action, recherche et débat du Fonds français pour l’alimentation et la santé se sont réunis pour travailler, entre autres, sur les missions du Fonds et ses modalités d’intervention, toujours dans le but de préciser sa mission d’intérêt général.

Cette journée a permis de dégager les orientations suivantes pour les prochains mois :

Le Fonds, dans la réalisation de ses missions vise un objectif prioritaire : « guider la population française vers des comportements alimentaires qui soient source de plaisir et favorables à la santé ».

L’originalité du Fonds réside dans son positionnement à l’interface entre les acteurs économiques, la communauté scientifique et l’ensemble des acteurs concernés par le lien entre alimentation et santé. Il souhaite dans ses travaux continuer à favoriser le dialogue et la compréhension mutuelle entre ces communautés, notamment lors des échanges nourris au sein même de ses instances. A ce titre, de nouveaux membres « économiques » et « scientifiques » seront nommés pour élargir les pôles action et recherche du Fonds et un élargissement sera proposé aux acteurs associatifs, notamment aux consommateurs.

Les financements du Fonds seront répartis de manière à prendre en charge chacune de ses missions:

- le financement de la recherche (recherche en vue de l’action ; recherche sur les relations entre alimentation et santé, notamment en identifiant les trous de financement) ;

- le financement d’opérations de terrain (qui répondront aux missions du Fonds ; dont l’objectif n’est pas de produire de la connaissance ; exemplaires et reproductibles ; ayant des retombées quantifiables à court ou moyen terme) ;

- l’animation du débat et le dialogue science/société.

Les opérations de terrain à visée informative et/ou éducative seront sélectionnées selon les critères suivants : répondre aux missions du Fonds ; concerner l’alimentation en général et non pas un produit spécifique ; avoir un potentiel de généralisation ; avoir un effet de masse ; exemplarité ; visibilité ; impact évaluable ; moyens et mise en œuvre satisfaisante.

Pour que le Fonds soit irréprochable dans ses missions, des travaux seront conduits sous l’égide du conseil scientifique pour l’élaboration d’une charte de déontologie explicitant les processus en vigueur et établissant des règles de participation aux activités du Fonds.

Fort de ces nouvelles orientations, le Fonds français pour l’alimentation et la santé vous donne rendez-vous pour une fin d’année 2012 riche en événements avec, entre autres, la sélection des projets de recherche reçus dans le cadre de son appel à projets 2012, la Semaine Alimentation santé du 10 au 16 décembre dans toute la France et, le 18 décembre, un colloque sur le thème « Comportement alimentaire : les leviers du changement ».

Les commentaires sont fermés.