AG 2013 de l’Association des amis du FFAS

L’Association des amis du Fonds a tenu son assemblée générale le 31 janvier 2013

L’Association des amis du Fonds français pour l’alimentation et la santé, qui existe officiellement depuis le 7 avril 2012, date de la parution au JO de sa création, a tenu son assemblée générale le 31 janvier. Celle-ci fut l’occasion de dresser un état des lieux des réalisations du Fonds en 2012 et de définir quelques recommandations par rapport à l’orientation de ses activités.

L’Association se félicite des nombreuses actions réalisées par le Fonds en 2012 qui montrent que celui-ci a su prendre pleinement sa place d’acteur de l’alimentation santé au service de l’intérêt général, notamment en prenant en charge toutes ses missions : la recherche, la prévention, l’animation du débat public, et l’information et l’éducation du public.

Pour 2013, l’Association des amis souhaite que le Fonds poursuive ses activités et les fasse rayonner auprès d’un public toujours plus large, notamment lorsqu’il s’agit du grand public. La qualité scientifique des événements organisés par le Fonds est indéniable. En témoigne le colloque de 2012, qui a rencontré un grand succès, à la hauteur de son contenu et de son organisation. Les colloques du Fonds présentent l’originalité d’être multidisciplinaires et de favoriser par là même des débats très riches. Afin de ne pas restreindre des travaux de cette qualité à un public très spécialisé, il serait intéressant d’identifier des formes nouvelles de débat et d’échange qui permettraient d’inclure davantage le grand public, au-delà des nombreuses communications faites par les médias sur les sujets traités par le Fonds.

Les représentants de la société civile sont nombreux à participer aux activités du Fonds et ont notamment pris une place importante dans le processus d’élaboration du premier « Etat des lieux » du Fonds publié en octobre 2012 sur le sujet de l’huile de palme. L’Association des amis, pleinement satisfaite de cette implication croissante au sein du Fonds, se félicite de voir la composition du pôle action modifiée afin de permettre aux acteurs de la société civile de pouvoir s’impliquer davantage dans les travaux du Fonds. Le pôle sera maintenant constitué, en trois parties égales, de scientifiques, d’acteurs économiques et de représentants de la société civile.

Les commentaires sont fermés.