Résultats de l’appel à projets 2012 du FFAS

La deuxième promotion des projets financés par le Fonds, enrichie d’une thématique par rapport à l’année 2011 ( « Conséquences biologiques des inégalités sociales selon le sexe »), laisse augurer de belles avancées en termes de connaissances relatives à la prévention et aux relations entre alimentation et santé. Cette année encore, un processus rigoureux de sélection, opéré par les instances du Fonds sur la base des rapports de 106 experts nationaux et internationaux, concomitant à la grande qualité scientifique des projets présentés, a permis d’en retenir onze. Les méthodologies et les perspectives de ces projets sont aussi diverses que prometteuses. Plus que jamais, le Fonds apparaît comme un acteur incontournable de la recherche en alimentation et santé, en permettant la mise en œuvre de tels projets.

La thématique phare de l’appel à projets, « Expérimentation en conditions réelles », a récompensé le programme MALIN, un projet de grande ampleur initié par divers acteurs institutionnels, industriels et associatifs et coordonné par la Croix-Rouge Française. Son objectif : déterminer l’impact d’une éducation alimentaire prodiguée à plus de 700 femmes enceintes vivant sous le seuil de pauvreté, couplée à un accès rendu plus facile à certains produits (bons de réduction pour du lait deuxième âge, du lait de croissance et des aliments infantiles et accès à des fruits et des légumes frais à un coût réduit), sur les pratiques alimentaires au cours des deux premières années de vie. Ceci dans le but d’optimiser la mise en place d’actions de santé publique visant l’alimentation de familles défavorisées, en particulier les nourrissons et les jeunes enfants. Un projet qui devrait livrer ses résultats à l’horizon 2016.

Parallèlement à cette vague de nouveaux projets, le début de l’année 2013 a été l’occasion de faire un point sur les projets financés par le Fonds en 2011. Si, en sciences, ne pas anticiper sur des résultats à venir est de rigueur, il n’est pas prématuré de dire que les équipes engagées dans ces projets ont fourni un travail à la hauteur des ambitions placées dans le premier appel à projets du Fonds. Le comité de suivi qui s’est réuni le 31 janvier dernier, a pu s’en rendre compte au travers des discussions qu’il a eues avec les porteurs de projets. Il a, à cette occasion, émis des recommandations, en fonction de l’avancée de chacun de ces projets. Reste à attendre la fin d’année et la publication des premiers résultats, pour confirmer ces tendances.

Luc Pénicaud
Responsable du pôle recherche

Les commentaires sont fermés.