La première journée scientifique du FFAS

Alors que les alertes en matière de risques alimentaires chimiques se multiplient dans les médias, souvent à partir de sources mal informées ou mal intentionnées, les démarches toxicologiques et les structures scientifiques chargées de leur évaluation semblent largement méconnues des consommateurs et de nombreux acteurs de la chaîne alimentaire. Cette situation rend difficile l’appréciation de la justification de ces alertes qui ont des répercussions sur la confiance que les consommateurs attribuent à la qualité sanitaire de leur alimentation.

Dans un premier temps, le FFAS a organisé, le 4 juin 2013, un séminaire centré sur le fonctionnement de l’expertise publique en toxicologie alimentaire.

La synthèse de ce séminaire sera diffusée le 28 janvier 2014 à l’occasion d’une journée scientifique au cours de laquelle sera abordé le cœur de la question, la toxicologie alimentaire, ses méthodes et son évolution dans le cadre de l’évaluation du risque.

Dans un contexte français particulier dans lequel la toxicologie alimentaire est le parent pauvre des sciences de l’alimentation, alors qu’elle est florissante dans des états membres de l’Union Européenne comme le Royaume-Uni ou les Pays-Bas, la journée scientifique a pour objectif d’apporter quelques éléments de réponse aux questions suivantes :

- La population française profite-t-elle des progrès de la science toxicologique ?

- Comment perçoit-elle le risque alimentaire ?

- Comment les scientifiques évaluent ce risque ?

- Le naturel est-il sain par essence ?

- Les colorants alimentaires sont-ils toxiques ?

- La perturbation endocrinienne est-elle un simple mode d’action toxique ou une menace pour l’humanité ?

- Quelle est la prise en compte du risque des faibles doses dans les évaluations ?

- Doit-on faire des analyses risques (toxiques)/bénéfices (nutritionnels) lors des évaluations ?

- Comment les autorités publiques et les industries alimentaires gèrent-elles les risques, avérés ou non ?

Tous ces points seront discutés pour permettre d’évoquer, en conclusion, l’acceptabilité du risque tant sur le plan scientifique, économique que sociétal.

Gérard Pascal

En savoir plus sur la journée du 28 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.