Exposition universelle de Milan 2015

La dernière conférence du Fonds français pour l’alimentation et la santé (FFAS), sur le thème de l’innovation alimentaire, a été la première manifestation nationale placée sous le parrainage  « Pavillon France – Exposition universelle Milan 2015 ». Ce parrainage marque le début d’une collaboration entre le FFAS et le Commissariat général en charge de la présence française durant l’exposition universelle qui se tiendra à Milan du 1er mai au 31 octobre 2015.

Outre une adéquation évidente entre les sujets traités par le FFAS et le thème de l’exposition, « Nourrir la planète, énergie pour la vie », la posture générale adoptée par le FFAS s’accorde pleinement avec les valeurs que portera le Pavillon France.

Le Fonds français pour l’alimentation et la santé a en effet choisi d’étudier « l’objet » alimentation sous un angle prospectif, en s’attachant à définir les contours de l’alimentation de demain à travers ses différents travaux. En témoigne son dernier colloque qui a posé la question du devenir du modèle alimentaire français.

Un parti pris auquel le Commissariat général du Pavillon de la France est sensible, puisqu’il s’inscrit dans la lignée des quatre piliers qui seront développés lors de l’Exposition universelle de Milan, à savoir :
> La contribution de la France à l’alimentation mondiale grâce aux potentialités de son tissu productif tant économique, qu’agricole, halieutique, industriel ou scientifique ;
> Le développement de modèles alimentaires qui répondent à des enjeux de durabilité : produire plus et produire mieux ;
> L’amélioration de la sécurité alimentaire des pays en voie de développement basée sur une politique active de coopération et de transfert de technologies ;
> L’alliance de la quantité et de la qualité : sécurité sanitaire, équilibre nutritionnel, santé et bien-être, patrimoine culinaire et gastronomique, savoir-faire, etc.

Parmi les sujets sur lesquels se penchera le FFAS en 2014, l’un d’entre eux, qui relève tout particulièrement d’une démarche prospective, a retenu l’attention du Commissariat général : la dématérialisation de l’information nutritionnelle et ses enjeux en termes de comportements d’achat des consommateurs et de lien à la santé. Dans un premier temps, le colloque 2014 du FFAS permettra d’approfondir les enjeux d’une dissociation croissante des produits et des informations qui les concernent. Puis, dans un second temps, une manifestation sera organisée à Milan pour préfigurer un cadre, des principes et règles visant à organiser cette dématérialisation et à prévenir les dérives.

Enfin, en tentant d’apporter d’ici fin 2015 des réponses aux questions « Comment nous nourrirons-nous dans vingt ou trente ans ? Quels sont les scénarii les plus plausibles ? Comment les anticiper ? », le FFAS contribuera à positionner la France comme un pays capable de proposer des réponses à la question centrale de l’exposition universelle : « Comment assurer à tous les habitants de la planète une alimentation, suffisante, de qualité, saine et durable ? ».

Alain Blogowski

Conseiller scientifique au commissariat général de la France pour l’exposition universelle de Milan 2015

En savoir plus sur le Pavillon France

Les commentaires sont fermés.