Lrbeva : « La Belgique veut taxer les sucreries et les aliments très gras »

« Selon une étude menée par l’Université de Gand, une taxe de 10 % permettrait l’économie de 2,2 milliards d’euros. Néanmoins, la Fevia (Fédération de l’Industrie Alimentaire) montre son opposition et estime qu’une telle taxe ne serait pas une solution pour lutter contre l’obésité puisqu’elle ne permet aucune démarche de sensibilisation des consommateurs à un mode de vie sain… » 

Lire le communiqué de presse de la FEVIA

Les commentaires sont fermés.