Des projets financés par le FFAS s’illustrent

Nutritic, VIF (Vivons en forme), ERADE (Espace de restauration pour une alimentation durable des étudiants), etc : des projets financés par le FFAS s’illustrent en cette fin d’année.

 

> Le projet de l’Unité Inserm 1073 (Sergueï Fetissov/Pierre Déchelotte) sur les facteurs satiétogènes, financé par le FFAS depuis 2011 (en savoir plus ici), a fait l’objet d’une publication dans la revue Translational Psychiatry le 7 octobre 2014* . Le communiqué de presse INSERM associé (“Anorexie / boulimie : une protéine bactérienne mise en cause”) a été repris dans de nombreux médias.

* Tennoune N, Chan P, Breton J et al. Bacterial ClpB heat-shock protein, an antigen-mimetic of the anorexigenic peptide alpha-MSH, at the origin of eating disorders, Transl Psychiatry. 2014 Oct 7;4:e458. Etude disponible ici.

 

> Les premiers résultats du projet Nutritic, mené par l’Institut national de la Consommation depuis 2011 (en savoir plus ici) pour évaluer et optimiser les systèmes de guidage nutritionnel proposés grâce aux nouvelles technologies, ont été présentés à l’occasion d’un séminaire organisé le 14 octobre 2014 et dont le contenu est disponible sur le site de l’INC.

 

Une nouvelle évaluation de l’impact du programme Vivons en Forme, piloté par l’association FLVS, a été présentée le 9 décembre 2014 au CESE (Conseil économique, sociale et Environnemental). Les chiffres montrent un recul du surpoids et de l’obésité infantile dans les quartiers les plus prioritaires de 5 villes VIF (lire le communiqué de presse). Le FFAS a financé deux projets mis en oeuvre par l’association FLVS : « Les trucs malins pour cuisiner » en 2012 dans le cadre de la Semaine alimentation santé et « Garde le rythme ! » dans le cadre du guichet de financement d’actions en 2014.

 

> Le projet ERADE (en savoir plus ici), expérimentation d’un espace de restauration en libre-service sur un campus de l’Université Montpellier 2, a fait l’objet d’un reportage diffusé sur la webTV des campus du Languedoc-Roussillon. Dans ce reportage, Virginie Masdoua, socio-anthropologue à l’Université de Marseille, présente le projet, qui vise à améliorer la qualité de service et nutritionnelle de l’alimentation des étudiants. 

Les commentaires sont fermés.