Anthropology of Food : « L’art de l’artichaut et autres rituels : transmission de pratiques sociales et alimentaires dans les diners familiaux parisiens »

« Dans cette étude, le dîner familial est envisagé comme le cadre privilégié de la transmission de pratiques sociales et alimentaires de parents à enfants. En France, en particulier, il s’agit d’un espace d’appropriation de valeurs matérielles et immatérielles par les enfants (Fischler & Masson, 2008). De par sa durée et sa nature commensale, le dîner s’organise en étapes distinctes (entrée, plat, fromage, fruit ou dessert) auxquelles l’ensemble de la tablée participe de manière synchrone. Si l’entrée, première de ces étapes, et « entrée » dans le repas, permet l’ajustement des rythmes, elle est aussi l’occasion de pratiques alimentaires variées autour de la consommation de légumes. »(…)

Lire l’article

Les commentaires sont fermés.