Lettres scientifiques du FFAS

Les repas au restaurant : comment concilier plaisir et santé

8 - Juillet 2012 - Lettre scientifique

Caroline Jacquier, Institut Paul Bocuse

8 pages

Résumé :

Manger au restaurant n’est pas systématiquement associé au plaisir car ce plaisir est dépendant de nombreux facteurs aussi bien extrinsèques (la lumière, etc) qu’intrinsèques au consommateur (par exemple sa santé). La conférence aborde la façon dont l’ambiance au restaurant influence l’état émotionnel des clients en lien avec leur appréciation du repas et d’autre part, comment un nouveau type d’éducation thérapeutique chez des personnes diabétiques de type 1 a un effet bénéfique sur un repas pris au restaurant.

Télécharger la Lettre scientifique


Fabrications artisanale et industrielle : représentations et influences sur la perception du goût

7 - mai 2012 - Lettre scientifique

Marielle Salvador-Pérignon, ESC Chambéry Savoie

8 pages

Résumé :

Quelles représentations se font les consommateurs d’une fabrication industrielle ou artisanale ? Quels sont les critères saillants de ces représentations ? Quid de l’état de la recherche en marketing concernant l’influence des stimuli externes (information, marque) sur la  perception du goût du produit ? Quelles seraient les conséquences en termes de perception du goût d’une marque industrielle qui communiquerait sur la fabrication artisanale d’un produit ?

Télécharger la Lettre scientifique


Efficacité des campagnes de prévention de l’obésité : mesure des attitudes et des comportements alimentaires

6 - Avril 2012 - Lettre scientifique

Carolina Werle. Professeur assistant en marketing, Grenoble Ecole de Management. Chercheur associé au CERAG, Université de Grenoble.

4 pages

Résumé :

Compte tenu de l’évolution de l’obésité en France, différentes stratégies de prévention ont été mises en place. Ces stratégies ont réussi à communiquer aux individus des recommandations clés soulignant l’importance d’avoir une alimentation équilibrée. Cependant, le fait de connaître les recommandations n’amène pas toujours au changement des comportements. Les résultats de deux expériences contrôlées montrent que l’impact des stratégies de prévention de l’obésité sur les comportements alimentaires des individus peut être différent de celui obtenu sur les croyances. Ces résultats soulignent l’importance de la prise en compte du changement des comportements alimentaires comme indicateur de l’efficacité des campagnes de prévention de l’obésité.

Télécharger la Lettre scientifique


Représentations et stratégies alimentaires des personnes en situation de précarité

4 - Février 2012 - Lettre scientifique

24 pages

Résumé :

Ana Masullo
INRA Ivry sur Seine

Paroles de femmes et de mères : ce que «nourrir» signifie en milieu précaire

Se nourrir et nourrir sa famille, est le résultat d’un fort investissement de la part des mères de famille. Dans ce cadre, les contraintes budgétaires sont loin d’expliquer les choix et compromis faits. Analyse à travers la parole de femmes…

Anne Dupuy,
CERTOP UMR 5044, Université de Toulouse 2

L’alimentation de personnes en situation de « pauvreté installée » ou de « nouvelle précarité »

Comparaison des modes de gestion et de transmission (au niveau du budget, de l’approvisionnement, du choix des produits, des techniques de préparation et de consommation) de personnes en situation de « pauvreté installée » et de personnes basculant dans la pauvreté.

Télécharger la lettre scientifique


Les recommandations nutritionnelles en Europe

3 - Décembre 2011 - Lettre scientifique

Dr Laura Fernández Celemín Director Nutrition and Health – Deputy Director General – European Food Information Council (EUFIC)

16 pages

Résumé :

Les recommandations nutritionnelles en Europe

En Europe, l’information nutritionnelle passe par des recommandations basées sur les aliments : les FBDG (Food Based Dietary Guidelines). Comment ces recommandations ont-elles vu le jour ? Quel est leur objectif et pourquoi leur mise en œuvre s’avère-t-elle nécessaire ? Cette conférence insistera sur les trois principales phases indispensables à leur efficacité  – développement,  mise en application et évaluation – en précisant les variables à considérer à chaque étape. Quelques exemples des différents FBDG utilisés en Europe seront présentés ainsi qu’un aperçu de leur connaissance et de leur compréhension par les consommateurs.

Télécharger la lettre scientifique


Comment passer du niveau de preuve aux recommandations de santé publique ?

2 - Septembre 2011 - Lettre scientifique

Paule Latino-Martel, Nathalie Druesne-Pecollo et Serge Hercberg. Unité de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (UMR INRA 1125, INSERM U 557, Cnam, Université Paris 13). Réseau National Cancer Recherche

4 pages

Résumé :

Comment passer du niveau de preuve aux recommandations de santé publique ?

Plusieurs types d’études, épidémiologiques ou mécanistiques, sont utilisés pour étudier les relations complexes entre les facteurs nutritionnels et le risque de maladies. Mais aucune étude, quelle qu’en soit la méthodologie, ne suffit à établir l’existence d’une relation causale. Seules les expertises scientifiques collectives évaluant l’ensemble des données disponibles permettent de déterminer le niveau de preuve de cette relation. Pour les facteurs nutritionnels présentant un niveau de preuve convaincant ou probable à l’égard du risque de pathologie, il convient ensuite d’examiner les données d’exposition de la population considérée afin d’élaborer des recommandations. D’autres paramètres (force de l’association, incidence de la pathologie) sont également à prendre en compte pour évaluer l’impact potentiel des recommandations.

Télécharger la lettre scientifique


La controverse scientifique

1 - Mai 2011 - Lettre scientifique

par Ambroise Martin (Professeur de Nutrition, Faculté de Médecine Lyon-Est, Université Claude Bernard Lyon I) et Jean Pierre Poulain (Professeur de sociologie Université de Toulouse 2 Directeur du CETIA Membre du CERTOP-CNRS 5044)

20 pages

Résumé :

La controverse scientifique est constitutive de l’avancement de la connaissance scientifique. Elle semble avoir pris une autre dimension avec sa médiatisation et les risques associés de manipulation. L’utilisation de la science comme langage universel à la base de la gestion actuelle des risques est à l’origine de cette évolution. Les liens que la controverse scientifique entretient avec la précaution et l’irruption de la problématique des conflits d’intérêts posent la difficile question de sa gestion institutionnelle actuelle : la science peut-elle aider à réduire ces tensions?

Ambroise Martin

 

Dans le contexte contemporain, le principe de précaution ne peut être le seul principe de gestion du risque, il convient de lui associer le principe de circonspection qui invite tout à la fois à utiliser les controverses comme lieu d’identification de ce sur quoi il faut faire porter l’effort de recherche et le lieu où s’affrontent les logiques d’intérêt des différents lobbies qui soutiennent la recherche.

Jean Pierre Poulain

Télécharger la lettre scientifique


Page 2 sur 212