Existe-t-il de bons ou de mauvais aliments ?

Il n’y a pas de raison d’exclure un aliment ou une catégorie d’aliments sauf dans le cas de pathologie particulière (par exemple allergie). La « diabolisation » d’un aliment n’a pas de réel fondement. Seul l’excès est préjudiciable !

Il existe d’ailleurs souvent un décalage entre les opinions négatives sur certains aliments ou nutriments (lactose, gluten) et le risque réel.

Mis à jour le 20 juin 2016

Les commentaires sont fermés.