Régulation de la prise alimentaire par l’activité physique : influence du sexe et de l’obésité

Subvention accordée : 70 000 €

Date de début du projet : 2 mai 2013

Durée de réalisation du projet : 24 mois

Résultats attendus vers mai 2015

L’effet anorexigène d’une activité physique d’intensité élevée a été observé chez l’adolescent obèse. Les résultats de ce travail qui étudie, en fonction du sexe, le devenir de cet effet après un programme d’activité physique de trois mois, pourraient aboutir à des recommandations de prise en charge de l’obésité des jeunes.

Projet coordonné par Pascale Duché du Laboratoire des adaptations métaboliques à l’exercice en conditions physiologiques et pathologiques (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand) en partenariat avec le Centre de recherche clinique chez l’enfant, le Service de médecine du sport et des explorations fonctionnelles du CHU de Clermont-Ferrand et la société Biomouv.

Télécharger la fiche de présentation du projet

Visionner la présentation orale du projet

Les commentaires sont fermés.