Madame Touraine, ministre de la santé, a-t-elle changé d’avis et pourquoi ?

Madame Touraine s’est engagée, au moment de la préparation de son projet de loi sur la modernisation du système de santé, en faveur de la mise en place d’un logo nutritionnel. A cette époque, seul était proposé le logo 5-C et c’est dans ces circonstances que la ministre l’avait évoqué. Ensuite, d’autres systèmes ont été proposés. La ministre de la santé a donc jugé nécessaire, avant que les pouvoirs publics ne décident, de comparer ces différents systèmes en conditions réelles d’achat, pour voir concrètement lequel répondrait le mieux aux attentes des consommateurs en termes de clarification de l’information nutritionnelle sur les produits alimentaires, et obtenir un consensus de toutes les parties prenantes. Cette position a été celle de l’ensemble du gouvernement : le Premier ministre (signataire du décret du 19 juillet prévoyant l’expérimentation) et cinq ministres qui ont signé les différents textes nécessaires (santé, économie, consommation, agriculture, budget).

Les commentaires sont fermés.