Qu’a dit l’Anses sur les logos qui lui ont été soumis ?

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a validé les algorithmes utilisés par deux des quatre logos (les deux systèmes synthétiques) : le système 5-C (à cinq classes) moyennant quelques améliorations et le système SENS (à quatre classes).

L’Anses a également comparé ces deux logos. D’après ses conclusions, « L’agence […] a mis en évidence une concordance globale des systèmes et des différences limitées. Les deux systèmes s’accordent particulièrement sur les aliments extrêmes : ceux classés très favorablement par un système le sont le plus souvent par l’autre. Symétriquement, les aliments auxquels une classe défavorable est assignée par un système obtiennent généralement une classe médiocre dans l’autre système. » (https://www.anses.fr/fr/content/classification-nutritionnelle-des-aliments-comparaison-des-syst%C3%A8mes-sens-ou-5-c-bas%C3%A9-sur-le). Des différences existent cependant, par exemple pour les boissons rafraîchissantes sans alcool ou les produits sucrés.

L’Anses a été saisie en juillet d’un cinquième système (Nutri Mark, testé par Leclerc dans ses drive et reprenant le système australien, cf. question 11).

Les commentaires sont fermés.