L’Anses met en garde contre la consommation de compléments alimentaires pouvant perturber la réponse immunitaire

ANSES — ANSES.FR, 17/04/2020

“Certaines plantes contenues dans les compléments alimentaires peuvent perturber les défenses naturelles de l’organisme en interférant notamment avec les mécanismes de défense inflammatoires utiles pour lutter contre les infections et, en particulier, contre le COVID-19. Les plantes visées par l’avis de l’Anses sont : le saule, la reine des prés, l’harpagophytum, le curcuma, les échinacées, le bouleau, le peuplier, la réglisse…”

Accéder à l’avis du 10 avril 2020

Les commentaires sont fermés.