Quelques mots du Directeur général

L’activité du Fonds français pour l’alimentation et la santé (FFAS) a bien entendu été adaptée pour lutter contre la pandémie et, à cette fin, pour que les dispositions de la Loi d’urgence sanitaire soient convenablement appliquées. Cela n’allait pas de soi car la raison d’être du FFAS est de réunir les gens !

L’originalité du travail du FFAS depuis sa création est d’étudier toute question dans le cadre d’une démarche scientifique multidisciplinaire en associant les acteurs économiques pour ne jamais se départir des réalités de terrain. Les séances de regards croisés, les débats scientifiques contradictoires, sont des modalités de travail qui concourent vraisemblablement à ce que chaque production du FFAS est saluée pour sa robustesse et son objectivité. Les réunions, les regroupements d’experts, étant notre manière d’agir, nous avons décidé de reporter notre conférence sur les horaires décalés et notre colloque sur les portions, avec l’espoir que la situation sanitaire permette de les tenir en présentiel à l’automne.

Autant que nous le pouvions pendant le confinement, nous avons aidé à la mise en place de la SCIC NUM-ALIM, plateforme numérique de l’alimentation. Nous sommes convaincus de la nécessité des transitions, qu’elles soient alimentaire, agro-écologique, environnementale, mais aussi numérique. La transition numérique permettra de renforcer la transparence et la traçabilité sur toute la chaîne alimentaire, donnera aux consommateurs l’accès à une « information augmentée » sur les aliments, favorisera l’émergence d’une offre de services numériques validés scientifiquement pour accompagner l’avènement de l’alimentation personnalisée de demain.

Vous nous avez manqué et nous espérons vous retrouver très vite. D’ici-là, portez-vous bien !

Daniel Nairaud
Directeur général du Fonds français pour l’alimentation et la santé

Les commentaires sont fermés.