Transition alimentaire : un accompagnement timide de l’État

Fournier T — REVUE-SESAME- INRA

“Prendre soin de sa santé et protéger l’environnement apparaissent désormais comme des dimensions structurantes de notre rapport à l’alimentation : les industriels surfent allègrement sur la vague verte, des applications mobiles permettent de débusquer les aliments « trop gras » ou « trop transformés », les compléments alimentaires se vendent comme des petits pains et le véganisme a fait son entrée dans le dictionnaire. Mais quels rôles l’État peut-il et doit-il jouer à l’égard de ce qu’il convient d’appeler la transition alimentaire ?”

Accéder à l’article complet

Les commentaires sont fermés.