Inactivité physique et sédentarité chez les jeunes : l’Anses alerte les pouvoirs publics

ANSES – Communiqué de presse 23/11/2020

“Cette expertise montre que les deux tiers des 11-17 ans se situent à un niveau de risque élevé, ce qui peut se traduire par du surpoids, de l’obésité, des troubles du comportement alimentaire ou encore une qualité du sommeil et de vie altérée. Or, les habitudes prises à l’adolescence tendent à s’installer, avec un impact sur la santé et la qualité de vie à l’âge adulte.”

Lire le communiqué de presse

Les commentaires sont fermés.