« Les lipides ne doivent plus être diabolisés… ni chez l’adulte, ni chez l’enfant »

Legrand P et al. — Med Sci 2021 37 (1) : 41-6

« Après une période très dogmatique, mais en partie explicable, de diabolisation des lipides, les données acquises en physiologie et en épidémiologie constituent désormais la base pour une réhabilitation de l’importance de la proportion de lipides dans l’apport énergétique, chez l’adulte et chez l’enfant. Dès 2010, les apports nutritionnels conseillés (ANC) ont initié cette nécessaire revalorisation, confirmée depuis par plusieurs études. Même si cela apparaît un peu paradoxal dans le contexte actuel de surpoids et d’obésité de la population, la bonne dose de lipides dans l’alimentation est importante à respecter, en particulier chez le jeune enfant. »

Lire l’article

Les commentaires sont fermés.