L’EFSA a ouvert en début de semaine une consultation publique sur les contributions scientifiques

L’EFSA a ouvert en début de semaine une consultation publique sur les contributions scientifiques qui aideront les décideurs à élaborer un futur système européen d’étiquetage nutritionnel sur la face avant des emballages. L’objectif est que des nutritionnistes et d’autres experts aide l’EFSA à finaliser son avis, qui éclairera également les conditions de restriction des allégations nutritionnelles et de santé sur les aliments.

Contenu du projet d’avis :

  • Il fournit des conseils aux décideurs politiques sur les nutriments et les composants non nutritifs des aliments à prendre en compte dans les modèles de profilage des nutriments lorsque des apports excessifs ou inadéquats sont associés à des risques de maladies à long terme.

  • Considère qu’étant donné la prévalence élevée de la surcharge pondérale et de l’obésité en Europe, une diminution de l’apport énergétique est importante pour la santé publique des populations européennes.

  • Les apports en graisses saturées, sodium, sucres ajoutés/libres dépassent les recommandations alimentaires dans la plupart des populations européennes et des apports excessifs sont associés à des effets néfastes sur la santé.

  • Les apports en fibres alimentaires et en potassium sont insuffisants dans la plupart des populations adultes européennes et des apports insuffisants sont associés à des effets néfastes sur la santé.

  • Les apports en fer, en calcium, en vitamine D, en folates et en iode sont insuffisants dans certaines sous-populations et font généralement l’objet de politiques nationales et/ou de conseils individuels.

  • L’avis inclut des considérations scientifiques concernant les groupes d’aliments qui jouent un rôle important dans les régimes alimentaires européens, tels que les féculents (principalement les céréales et les pommes de terre), les fruits et légumes, les légumineuses et les légumes secs, le lait et les produits laitiers, la viande et les produits à base de viande, le poisson et les crustacés, les fruits à coque et les graines, ainsi que les boissons non alcoolisées, tels que reconnus dans les guides nationaux basés sur les aliments dans les États membres.

La consultation publique se déroule jusqu’au 9 janvier, après quoi l’EFSA finalisera son avis scientifique au début de 2022. Pour voir le projet d’avis et participer à la consultation publique :

Les commentaires sont fermés.