Horaires de travail « atypiques » et comportements alimentaires : quels impacts ? quels leviers d’actions ?

Date : 14 octobre 2020   Heure : 9h30 - 12h 

En raison des circonstances actuelles de crise sanitaire, la conférence sur le thème de l’alimentation et le travail en horaires décalés, initialement prévue le 3 juin 2020, est reportée au 14 octobre 2020.

 

Horaires de travail « atypiques » et comportements alimentaires :
Quels impacts ? Quels leviers d’actions ?

Mercredi 14 octobre 2020


de 9h30 à 12h

Inscriptions (sur place / en ligne) 


Lieu : Auditorium AG2R La Mondiale, 26 rue de Montholon, Paris 9ème

Métro Cadet (ligne 7) ou Richelieu Drouot (ligne 9)

44% : c’est le pourcentage de salariés en France dits en horaires « atypiques » au moins une fois par mois, soit 10,4 millions de personnes concernées (Enquête emploi INSEE, 2017). On entend par horaires « atypiques » le travail effectué le soir, la nuit ou le week-end, par opposition aux horaires dits « standards », du lundi au vendredi en journée. Travailler en horaires « atypiques » peut présenter de nombreux risques sanitaires du fait des perturbations du rythme biologique.


En 2016, le Fonds français pour l’alimentation et la santé a choisi de s’intéresser spécifiquement à l’impact du travail en horaires « atypiques » sur les comportements alimentaires. Pour cela, un appel à projets doté de 250 000€ a été lancé avec pour thématique : « Travail en horaires décalés : conséquences sur l’alimentation et la santé ». Les résultats des deux projets de recherche-action sélectionnés seront présentés dans la deuxième partie de la conférence, après une présentation générale du travail en horaires « atypiques » et un état des connaissances des risques sanitaires liés à ce rythme de travail.

Avec la participation de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) du ministère du Travail, de l’Institut Pasteur de Lille, et de l’IREPS Nouvelle-Aquitaine. 


Programme :


Accueil café à partir de 9h


Conférence animée par Magali Bocquet, Directrice recherche financement et projets, Alliance 7 (ancienne co-présidente du groupe de travail du FFAS “étude des comportements alimentaires des populations générale et spécifiques”).


Introduction : “Qui travaille en horaires décalés aujourd’hui ? Un panorama statistique”.
Patrick Pommier, Chef du département des relations professionnelles et du temps de travail, DARES.


Partie 1 :
 “Conséquences pour la santé du travail en horaires décalés : focus sur le risque cardio-métabolique”.
Dr Jean-Michel Lecerf, Chef du Service de Nutrition, Institut Pasteur de Lille.


Partie 2 :

  • “Comportement alimentaire des ouvriers en travail posté de trois entreprises de Haute-Vienne.”
    Martine Pellerin, Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé Nouvelle-Aquitaine, Responsable antenne Haute-Vienne.

  • “PREV’HODE, un programme de prévention nutritionnelle pour les salariés en horaires décalés, Institut Pasteur de Lille.”
    Suzanne Lanckriet, Ingénieur Chef de Projet Nutrition.

Conclusion : “Alimentation des salariés en horaires décalés : mise en place d’actions collectives et individuelles en milieu de travail.” 
Catherine Lefur, Consultante, Dr-es nutrition.

 

 

< Revenir à la liste des événements

Les commentaires sont fermés.