Faut-il boire du vin rouge en prévention des maladies cardiovasculaires ?

La diminution du risque coronarien imputée au vin rouge (« French paradox ») est observée avec toutes les boissons alcooliques. Elle a été constatée pour une consommation d’environ 1 verre* à 1 verre1/2 par jour (entre 10 et 20g d’alcool). Au-delà, les effets bénéfiques sont contrebalancés par les effets néfastes. Ces effets favorables ne s’observent que lorsque la consommation est quotidienne, elle ne peut être cumulée en fin de semaine.

*Verre normalisé de vin = 10 cl = 10 g d’alcool

⇐ Revenir à la liste des aliments

Les commentaires sont fermés.