La perception des quantités consommées

147 - Janvier 2011 - Pierre Chandon (INSEAD) et Pascale Hébel (CREDOC)

8 pages
Télécharger le PDF
Résumé :

Calories perçues, calories réelles : l’impact du marketing
L’estimation des calories est difficile et sujette à trois biais systématiques et inconscients qui ont un fort impact sur les comportements alimentaires. (1) Les calories sont faiblement surestimées pour les petites portions mais fortement sous-estimées pour les grandes portions. (2) Les calories des aliments présentés comme « bons pour la santé » sont fortement sous-estimées. (3) Rajouter un aliment perçu comme « bon pour la santé » fait baisser les calories perçues du repas tout entier. Pour contrer ces biais, il faut mettre l’accent sur les aspects quantitatifs, et pas simplement qualitatifs, de l’alimentation.

Tailles des portions réellement consommées
Les données des enquêtes de consommation permettent de mesurer de façon exacte les portions consommées. Les tailles des portions ainsi déterminées sont très souvent en inadéquation avec ce  qui est conseillé de consommer. Exemples de la consommation de vin et des céréales de petit-déjeuner.


⇐ Revenir à la liste des documentss

Les commentaires sont fermés.